AUJOURD’HUI PLUS QUE JAMAIS, RÉPONDONS ENSEMBLE À L’URGENCE DE LA SOLIDARITÉ

play
president

Jean-Baptiste Favatier, Président de l’Ordre de Malte France

COVID-19* - Dernière mise à jour 10/11/20 00:25

24.03.2020 à 18H26

Témoignage de Monique Rolland, Déléguée Départementale du Var

Samedi dernier, le 21 avril, Monique Rolland participait à Toulon, avec d’autres bénévoles de l’OMF, à une nouvelle maraude sociale. Monique a pris quelques minutes de son temps très précieux pour dresser et partager un compte-rendu complet. Vous pouvez le consulter dans son intégralité ici.

Vous le verrez, la situation des personnes sans abri devient de plus en plus préoccupante : la nourriture, le matériel, et les produits d’hygiène commencent à manquer cruellement.

En cause : la fermeture progressive de nombreuses structures d’aide locales suite au confinement, entrainant une augmentation de la demande pendant nos maraudes, les seules encore actives à Toulon

Nous avons notamment un besoin urgent en packs d’eau et en nourriture pour subvenir aux besoins essentiels des personnes sans abri.

19.03.2020 à 08H26

Point sur la poursuite de nos activités sociales

À ce jour, quelques maraudes, quelques distributions de colis alimentaires et quelques petits déjeuners continuent sur l’ensemble du territoire (dans une vingtaine de nos délégations). Mobilisées par les autorités, les équipes font de leur mieux pour poursuivre leur action d’accompagnement des personnes les plus fragiles, tout en assurant la sécurité sanitaire de tous.

Cette poursuite ne se fait qu’avec le maximum de sécurité et le respect impératif des mesures suivantes : 

  • La participation à une activité bénévole se fait sur la base du volontariat.  
  • Les activités bénévoles sont interdites aux personnes à risques telles que définies par le Haut Conseil de la Santé publique (les personnes de plus de 70 ans ou de moins de 18 ans, les personnes concernées par une pathologie, les proches aidants ayant des personnes fragiles à domicile)
  • Le respect des gestes barrières (en ajoutant le respect d’une distanciation de 1 m entre les personnes) est obligatoire pour la sécurité de tous.

Il faut à nouveau saluer l’ensemble des énergies mobilisées, partout sur le territoire, dans la continuité de nos activités.

18.03.2020 à 11H00

Les secouristes mobilisés depuis le premier jour

Engagées par les Préfectures, les ARS ou les zones de défenses, nos Unités Départementales d’Intervention de l’Ordre de Malte (UDIOM) sont à pied d’œuvre depuis le début de la crise.

Elles interviennent sur demande des autorités de l’état dans plusieurs domaines :

  • Prise en charge des personnes malades par le biais de transport vers les hôpitaux;
  • En appui au Samu centre 15 dans la prise en charge des appels téléphoniques afin de donner des conseils ou rappeler les gestes barrières;
  • En soutien logistique auprès des hôpitaux dans des opérations de brancardage par exemple.

Plus de 150 secouristes sont aujourd’hui engagés tant en île de France que dans les départements 59, 60 et 57. Là encore, la sécurité sanitaire de nos équipes est une priorité. Mobilisées par les autorités, elles bénéficient des équipements nécessaires pour les protéger de toute contamination.

18.03.2020 à 10H13

Plans bleus et plan blanc dans nos établissements

Tous nos établissements médico-sociaux accueillent de nombreuses personnes en grande vulnérabilité. Il était donc primordial d’adapter leur fonctionnement à l’évolution de la situation.

Ainsi, dans nos établissements médico-sociaux, le Plan Bleu a été déclenché. Il s’agit essentiellement de l’application de la doctrine nationale des Agences Régionales de Santé afin d’assurer la protection des personnes accueillies. Les consignes particulières définies par le Ministère de la Santé et de la Cohésion Sociale ont été également mises en place afin d’assurer une bonne remontée des informations sur ce qui se passe dans les établissements.

En parallèle, l’établissement sanitaire Saint Jacques de Médecine Physique et de Réadaptation - Roquetaillade (CPMPR), établissement sanitaire, a déclenché le Plan Blanc, identique à celui mis en œuvre au sein des hôpitaux. Les consignes de protection y sont plus drastiques.

Nous pouvons féliciter l’ensemble des personnels de nos établissements dans lesquels nous ne déplorons aucun cas à ce jour. Ce résultat est le fruit d’une mobilisation sans limite de chacun, d’un véritable effort collectif, et d’un strict respect des consignes pour la préservation de la santé de tous nos résidents.

18.03.2020 à 08H50

Un Plan de Continuité des Activités (PCA) bénévoles a été défini.

Sur la base d’un questionnaire très précis adressé aux délégations, de la disponibilité des équipements de protection et des remontées terrain collectées quotidiennement, la note diffusée ce jour précise les conditions dans lesquelles les activités peuvent se poursuivre.

Certaines activités, notamment les maraudes médicalisées, les maraudes sociales et les activités de taxi social peuvent être maintenues sur demandes des autorités de tutelle et sous réserve que la sécurité sanitaire des bénévoles volontaires puisse être assurée.

Par ailleurs, une ligne verte dédiée à toutes les questions d’ordre général a été mise à la disposition de tous. Une équipe de bénévoles en assure la permanence tous les jours de 9h00 à 18h00. Le numéro de la ligne verte est le : 01.55.74.53.70. En parallèle, une ligne rouge a été ouverte afin de répondre à toute urgence. Elle est ouverte 7j/7 et 24h/24. Son numéro est le : 01.55.74.53.77.

Il faut à nouveau saluer l’ensemble des énergies mobilisées, partout sur le territoire, dans la continuité de nos activités. Le Président de la République en appelait à la solidarité des grandes associations, et nous pouvons être fiers d’en faire partie. Néanmoins, notre priorité numéro un demeure la sécurité sanitaire de nos collaborateurs et, dans les cas où elle ne pourra être assurée par manque d’équipements (masques, solutions hydro-alcooliques), nous serons contraints de stopper les activités animées par ces équipes.

AUJOURD’HUI PLUS QUE JAMAIS, RÉPONDONS ENSEMBLE À L’URGENCE DE LA SOLIDARITÉ

play
president

Jean-Baptiste Favatier, Président de l’Ordre de Malte France

COVID-19

Dernière mise à jour 10.11.2020

Témoignage de Monique Rolland, Déléguée Départementale du Var

Samedi dernier, le 21 avril, Monique Rolland participait à Toulon, avec d’autres bénévoles de l’OMF, à une nouvelle maraude sociale. Monique a pris quelques minutes de son temps très précieux pour dresser et partager un compte-rendu complet. Vous pouvez le consulter dans son intégralité ici.

Vous le verrez, la situation des personnes sans abri devient de plus en plus préoccupante : la nourriture, le matériel, et les produits d’hygiène commencent à manquer cruellement.

En cause : la fermeture progressive de nombreuses structures d’aide locales suite au confinement, entrainant une augmentation de la demande pendant nos maraudes, les seules encore actives à Toulon

Nous avons notamment un besoin urgent en packs d’eau et en nourriture pour subvenir aux besoins essentiels des personnes sans abri.

24.03.2020
à 18H26

Point sur la poursuite de nos activités sociales

À ce jour, quelques maraudes, quelques distributions de colis alimentaires et quelques petits déjeuners continuent sur l’ensemble du territoire (dans une vingtaine de nos délégations). Mobilisées par les autorités, les équipes font de leur mieux pour poursuivre leur action d’accompagnement des personnes les plus fragiles, tout en assurant la sécurité sanitaire de tous.

Cette poursuite ne se fait qu’avec le maximum de sécurité et le respect impératif des mesures suivantes : 

  • La participation à une activité bénévole se fait sur la base du volontariat.  
  • Les activités bénévoles sont interdites aux personnes à risques telles que définies par le Haut Conseil de la Santé publique (les personnes de plus de 70 ans ou de moins de 18 ans, les personnes concernées par une pathologie, les proches aidants ayant des personnes fragiles à domicile)
  • Le respect des gestes barrières (en ajoutant le respect d’une distanciation de 1 m entre les personnes) est obligatoire pour la sécurité de tous.

Il faut à nouveau saluer l’ensemble des énergies mobilisées, partout sur le territoire, dans la continuité de nos activités.

19.03.2020
à 08H26

Les secouristes mobilisés depuis le premier jour

Engagées par les Préfectures, les ARS ou les zones de défenses, nos Unités Départementales d’Intervention de l’Ordre de Malte (UDIOM) sont à pied d’œuvre depuis le début de la crise.

Elles interviennent sur demande des autorités de l’état dans plusieurs domaines :

  • Prise en charge des personnes malades par le biais de transport vers les hôpitaux;
  • En appui au Samu centre 15 dans la prise en charge des appels téléphoniques afin de donner des conseils ou rappeler les gestes barrières;
  • En soutien logistique auprès des hôpitaux dans des opérations de brancardage par exemple.

Plus de 150 secouristes sont aujourd’hui engagés tant en île de France que dans les départements 59, 60 et 57. Là encore, la sécurité sanitaire de nos équipes est une priorité. Mobilisées par les autorités, elles bénéficient des équipements nécessaires pour les protéger de toute contamination.

18.03.2020
à 11H00

Plans bleus et plan blanc dans nos établissements

Tous nos établissements médico-sociaux accueillent de nombreuses personnes en grande vulnérabilité. Il était donc primordial d’adapter leur fonctionnement à l’évolution de la situation.

Ainsi, dans nos établissements médico-sociaux, le Plan Bleu a été déclenché. Il s’agit essentiellement de l’application de la doctrine nationale des Agences Régionales de Santé afin d’assurer la protection des personnes accueillies. Les consignes particulières définies par le Ministère de la Santé et de la Cohésion Sociale ont été également mises en place afin d’assurer une bonne remontée des informations sur ce qui se passe dans les établissements.

En parallèle, l’établissement sanitaire Saint Jacques de Médecine Physique et de Réadaptation - Roquetaillade (CPMPR), établissement sanitaire, a déclenché le Plan Blanc, identique à celui mis en œuvre au sein des hôpitaux. Les consignes de protection y sont plus drastiques.

Nous pouvons féliciter l’ensemble des personnels de nos établissements dans lesquels nous ne déplorons aucun cas à ce jour. Ce résultat est le fruit d’une mobilisation sans limite de chacun, d’un véritable effort collectif, et d’un strict respect des consignes pour la préservation de la santé de tous nos résidents.

18.03.2020
à 10H13

Un Plan de Continuité des Activités (PCA) bénévoles a été défini.

Sur la base d’un questionnaire très précis adressé aux délégations, de la disponibilité des équipements de protection et des remontées terrain collectées quotidiennement, la note diffusée ce jour précise les conditions dans lesquelles les activités peuvent se poursuivre.

Certaines activités, notamment les maraudes médicalisées, les maraudes sociales et les activités de taxi social peuvent être maintenues sur demandes des autorités de tutelle et sous réserve que la sécurité sanitaire des bénévoles volontaires puisse être assurée.

Par ailleurs, une ligne verte dédiée à toutes les questions d’ordre général a été mise à la disposition de tous. Une équipe de bénévoles en assure la permanence tous les jours de 9h00 à 18h00. Le numéro de la ligne verte est le : 01.55.74.53.70. En parallèle, une ligne rouge a été ouverte afin de répondre à toute urgence. Elle est ouverte 7j/7 et 24h/24. Son numéro est le : 01.55.74.53.77.

Il faut à nouveau saluer l’ensemble des énergies mobilisées, partout sur le territoire, dans la continuité de nos activités. Le Président de la République en appelait à la solidarité des grandes associations, et nous pouvons être fiers d’en faire partie. Néanmoins, notre priorité numéro un demeure la sécurité sanitaire de nos collaborateurs et, dans les cas où elle ne pourra être assurée par manque d’équipements (masques, solutions hydro-alcooliques), nous serons contraints de stopper les activités animées par ces équipes.

18.03.2020
à 08H50